HOMEPAGE

P A R I S    D E     P R A B A L

CONTACT

ARTIST PRABAL PRAMANIK

POETRY ON PARIS BY PRABAL

PRABAL'S SKETCHES ON PARIS

PRABAL'S ANIMATION ON PARIS

BOOKS PORTFOLIOS BY PRABAL

PEOPLE OF PARIS IN PRABAL'S EYES

OTHER PLACES OF FRANCE VISITED BY PRABAL

Quelques lignes écrites allée de la pépinière, Suresnes, France, le 3 Septembre 2000.

Ces lignes ont été écrites au cours de ma deuxième visite en France. Paris est, sous tous ses aspects une belle ville, très agréable, surtout à celui qui la découvre en tant que visiteur.
Les réflexions poétiques qui suivent sont nées de cette vaste et intéressante ville de palais, de lumières et de vies si particulières.
Il s’agit de réflexions et d’impressions ressenties à partir de mes expériences personnelles au cours de mon séjour à Paris.
Les dessins qui illustrent les poèmes sont de moi.
Bien que n’étant pas parisien, j’aime Paris à ma façon, et de même qu’on aime les gens avec leurs défauts, j’aime Paris sous toutes ses coutures, ses lumières et ses zones d’ombre, ses joies et ses peines, dans toutes les nuances de son humeur.

 

Monuments à Paris

La stupeur, l'ego et le merveilleux ont dessiné le rideau
du théâtre des mondes
La stupeur, l'ego et le merveilleux ont applaudi à tout rompre.
L'histoire en a pris note et a créé la tradition
L'Homme a interprété cet héritage, selon son droit d'inventaire.

 

Notre Dame

Majestueuse cathédrale
Edifiée par la foi
Pierre à pierre, sculpture après sculpture,
Par une volonté plus solide que le roc.
Tes bâtisseurs étaient sûrs
Que la force de leur foi
Surpassait la dureté de la pierre,
Et armait leurs certitudes.
Ils bâtissaient leur destin en quête de leur foi,
Leur croyance teintée d'une telle ferveur
Les portait vers leur destinée.
Le temps et le destin témoignent
Combien solide est la pierre de ces hautes tours
Chef-d'œuvres protégés,
Attraction touristique,
Héritage matériel,
D'une société dont la foi
S'émiette plus vite que la pierre.

 

La vie à Paris

Dans un monde
Où tout est décidé d'avance
Où il faut être à cheval sur le règlement,
Où les horaires doivent être respectés
Où il faut être en phase avec la société
Où l'on doit montrer qu'on a les moyens
Même quand ce n'est pas vraiment possible,
Et où essayer de se libérer de cette tension
Et l'exigence du temps chronométré
Oblige l'individualité à s'exprimer de façon étrange
Et cette expression, à son tour,
Devient partie des règles sociales.

 

Les fenêtres parisiennes du désir

Carrés de verre calés dans des chassis
Différents de formes et de tonalités
Renvoyant des éclats d'arcs-en-ciel
Imposant un grisant désir
Laissant bouche bée et affamé
D'une envie sans soucis du besoin
L'illusion défie la réalité
Et asservit l'âme.

 

Mode Parisienne

Le temps et les valeurs sont des bornes incertaines
Avec lesquelles il faut bien vivre.
Mais on comprend rarement
Qu'aller avec son temps
Qu'accepter les valeurs,
Du style, de la mode et de l'air du temps,
D'un petit monde social courant vers l'infini
Le mouvement, l'expression et la pensée
Tous coulés dans un même moule, depuis l'enfance
Nous font porter les chaînes dictées par la mode
Qui s'enracinent plus profondément qu'une simple apparence
Et qui emprisonnent l'âme.

 

Paris Moderne

Métro sans machiniste,
Repas servi par des robots
Presser un bouton est devenu le clair de ton travail
Ce monde d'automates, pilotés par poussoirs
Est des plus étonnants.
Il accorde prestige
A l'employé de bureau
Lui fait gagner du temps
Au même moment, un home s'assied sur le pavé
Armé d'une pancarte «sans travail»
C'est la modernisation.

 

Sur les berges de Paris en journée

Ondulations brillant au soleil,
Ombres foncées passant,
Péniches colorées alignées sur les quais
Etapes pour touristes
Se prélassant sur les berges.
Avec quelques toiles ou papier à dessin
Des artistes assis là, dessinent.
Certains attendant le chalant
Tandis que de gros pigeons errent aux alentours
Prenez la vie d'une humeur légère
Un état d'esprit que vous pouvez vous permettre
Juste pendant un temps
Et à un certain prix.

 

Terrasse parisienne

Assis à la table d'un café, nous discutons,
Dans un instant de repos
Tasses de café, de thé et verres
Encombrent la table ronde.
A la table voisine,
Les coudes sur la table
Parlant, lisant les jourrnaux
Des femmes font courir leurs doigts
Dans leurs cheveux lâchés
Parlant avec leur compagnon.
Une femme, la tête fraichement rasée
Est assise et fume une cigarette.
Les hommes passent commande
Les serveurs notent et essuient les tables
Les parasols filtrent les rayons du soleil
Et une lumière rougeâtre
Enveloppe de sa chaleur cette scène sensuelle.
Sensation parisienne.

Reflexions sur Paris
par Prabal Pramanik

Traduction par
Narinder Singh & Darshan Singh Rudel

 

We value your opinion about this website. Please tell us your opinion about this website by e-mailing us.
e-mail :  prabalpramanik@yahoo.co.uk

YOU ARE WELCOME TO
VISIT OUR OTHER WEB SITES

www.academyartprabal.com
www.papercuttingartprabal.com
www.orientbookco.com
www.chambaheritage.net
www.dalhousie1.com
www.pathankotheritage.com
www.pahariart.com
www.kalyanipoetry.com

book3.jpg (36330 bytes)

 

book12.jpg (24478 bytes)

 

book1.JPG (36800 bytes)

 

book2.jpg (26525 bytes)

 

book4.jpg (37608 bytes)

 

book5.jpg (26761 bytes)

 

book6.jpg (24772 bytes)

 

book7.jpg (32430 bytes)

 

book9.jpg (40878 bytes)

 

book11.jpg (37814 bytes)

 

NEXT PAGE CLICK HERE

 

Web design by Arup Chandra
Multimedia Studio, Bhamlada, Bhatwan, Punjab 145 022, India
Pictures and text copyright reserved by Prabal Pramanik ©